Le Rwanda lance le système de surveillance de la qualité de l'air

16/9/2021

Ce système permet aux météorologues de comparer les observations au sol avec les données satellitaires grâce à la technologie de télédétection, afin de vérifier leur exactitude.

Le Rwanda a lancé le système de surveillance de la qualité de l'air qui donne accès à des informations en temps réel, par le biais d'un nouveau site web et d'une application mobile. Ce système est déployé dans 23 sites à travers le pays avec des points saillants indiquant le polluant atmosphérique dominant responsable de la dégradation de l'air. Lancé le 7 septembre pour marquer la « Journée internationale de l'air pur pour des ciels bleus », le système permet aux météorologues de comparer les observations au sol avec les données satellitaires grâce à la technologie de télédétection afin de vérifier leur exactitude.

Le Rwanda met à contribution un large éventail d'interventions pour réduire les émissions de polluants atmosphériques, a indiqué le gouvernement rwandais. Parmi ces interventions figurent l'initiative annuelle de plantation d'arbres, l’interdiction des sacs en plastique, la mobilisation des citoyens pour utiliser des énergies propres pour la cuisson et un Programme d'action climatique qui prévoit une réduction de 38 pour cent des émissions de gaz à effet de serre, d'ici à 2030. Le pays s'emploie également à électrifier sa flotte de véhicules. En 2018, les motos et les voitures électriques ont été introduites au Rwanda.

Deux entreprises de motos électriques sont désormais enregistrées pour y opérer. La même année, un projet pilote a vu les premiers véhicules électriques, appelés E-Golfs, arriver grâce à un partenariat entre Volkswagen et Siemens. Pour limiter la pollution de l'air, le conseil municipal de Kigali a introduit des journées sans voiture dans la capitale deux fois par mois. Des journées sans voiture ont également lieu une fois par mois dans d'autres villes. Des études montrent que la pollution de l’air à proximité des routes sans voiture diminue d'environ 50 pour cent, selon le réseau « BreatheLife » de l’OMS.

dpa

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Remplissez le formulaire de contact en cliquant ici pour nous contacter !
On vous repond rapidement.