Fermeture des frontières entre la Guinée et le Sénégal : onze mois après, toujours l’impasse

20/8/2021

Décidément, la fermeture des frontières entre la Guinée et le Sénégal continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive et plonge de nombreuses populations dans l’impasse totale.

A l’approche des dernières élections présidentielles en Guinée, les autorités du pays avaient décidé de fermer les frontières terrestres entre la Guinée avec certains pays de la sous-région, notamment le Sénégal, la Sierra Leone, la Gambie. Si pour certains pays limitrophes les frontières ont été ouvertes de commun accord, pour d'autres comme le Sénégal elle n’est pas encore effective. Et les conséquences se font ressentir sur les populations des deux pays.


Dans un entretien accordé jeudi à certains journalistes, le président de l'Union nationale des Transporteurs Routiers de Guinée (UNTRG) Frebory Donzo, a expliqué les démarches effectuées sans suite favorable, auprès des autorités pour la réouverture des frontières.

« Comme je l’ai déjà dit avant cette interview, nous avons fait beaucoup de démarches par rapport à la réouverture des frontières entre la Guinée et le Sénégal et entre la Guinée et la Guinée Bissau. Donc nous sommes à l'attente parce les autorités nous ont dit de rester à l'écoute et que les frontières seront ouvertes. Donc nous sommes impatients nous attendons par rapport à cette question », a-t-il dit



Il poursuit ces termes « aucune date précise n’a été donnée encore même s’il y a des avancées. L'Assemblée nationale avait ratifié le protocole entre la Guinée et le Sénégal donc à partir de cette ratification on pensait même qu’on n’allait pas faire deux semaines pour la réouverture, mais jusqu'à présent cette question est en train de traîner. Mais comme c'est politique, on ne peut que rester dernière le gouvernement à l'attente d'ouverture des frontières », a précisé Donzo.

Enfin, il a invité les conducteurs sur les lignes à garder patience « nous leur demandons la patience parce que c'est politique, c'est n'est pas à notre niveau. Si c'était à notre niveau on n’allait même pas fermer, mais comme c'est politique et c’est une question de sécurité aussi, c'est pour cela que nous ne pouvons que garder patience et attendre le gouvernement pour qu'il puisse essayer de voir cette question. Il y a beaucoup de nos camions qui font la ligne Sénégal Guinée Bissau -Gambie qui sont stoppés en Guinée, ils ne peuvent pas circuler à cause de la fermeture des frontières », a conclu le président de l’ UNTRG.

Ibrahima Camara
656 898121

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Remplissez le formulaire de contact en cliquant ici pour nous contacter !
On vous repond rapidement.