Littérature : Le président de l’Assemblée Nationale préside la dédicace de deux ouvrages du feu Capitaine Karifa Traoré

10/12/2020

Le président de l’Assemblée nationale, l’honorable Amadou Damaro Camara a présidé mercredi 9 décembre 2020, la cérémonie de dédicace de deux ouvrages, du feu Capitaine Karifa Traoré, en présence des membres de sa famille Traoré dont ses files biologiques, du directeur des éditions Harmattan Guinée, des auteurs et hommes de culture, ainsi que de plusieurs invités de marque.

Les deux ouvrages intitulés « Chants et légendes mandingues » et «Marqué par l’amour et la haine», de l’écrivain et homme de lettre guinéen feu Capitaine Karifa Traoré décédé il y'a de cela 17 ans, ont été présentés au grand public et aux lecteurs, dans leurs vivacités et leurs quintessences littéraires, évoquant des réalités vécues et des valeurs inestimables du mandingue, ce vaste espace géographique, occupé par des communautés culturelles et sociologiques et qui s’étend sur plusieurs pays ouest africains de nos jours.

A cette occasion solennelle, le patron des éditions Harmattan Guinée Sanssy Kaba Diakité a fait une présentation de l’auteur des ouvrages publiés, avant de faire un plaidoyer pour les éditeurs locaux en demandant l'accompagnement des députés à l'Assemblée nationale.

« L'auteur que nous célébrons aujourd'hui s'inscrit dans la lignée de Cervantes (Miguel de Cervantes est un poète, écrivain et romancier espagnol, ndlr), car le doyen Karifa Traoré aimait les livres, aimait la lecture, mais surtout l'écriture. Nous, nous allons vous présenter deux de ses ouvrages aujourd'hui et le reste va suivre dans les mois à venir. Nous profitons de cette occasion pour lancer ce cri de cœur que si les éditions l'Harmattan sont soutenues dans son projet, nous allons faire en sorte que le livre devient réellement un outil de développement de notre nation. Alors M. le président de l'Assemblée nationale présent dans cette salle, le livre scolaire doit revenir aux éditeurs locaux, partout dans le monde entier, le livre scolaire est au niveau de l'édition locale. Nous sollicitons humblement que les députés nous accompagnent pour que le rêve des éditeurs guinéens devient une réalité, a lancé M. Kaba Diakité.

Prenant la parole, Mamady Koulibali Directeur de Collection a fait un témoignage sur le message que l'auteur des deux ouvrages, le désormais feu Karifa Traoré voulais passer.

Il dira : « marqué par l'amour et la haine, dans cet ouvrage, l'auteur relate par le menu les difficultés rencontrées dans sa vie, découper en quelques épisodes de Tiguibri l'épisode de Siguiri et celui de Bamako. Au-delà de l'aspect littéraire nous avons un bel outil de développement personnel. En ce qui concerne « Chants et légendes mandingues », le titre à la fois ambitieux et éloquent, parce qu'il met dans une enveloppe cet espace qui diversement apprécié pour certains, le mandingue relève du passé pour d'autres et il est actuel », explique-t-il.

Au nom de la famille biologique de l’auteur, son fils aîné Sékou Traoré est revenu sur les valeurs comportementales de son papa en vers ses enfants.

Dans un témoignage émouvant, M. Sékou Traoré se confie « c'est un père qui a été tout pour nous, parce qu'il nous a mis sur un chemin qui nous a permis d'être ce que nous sommes aujourd'hui. Malgré les moyens dérisoires, mais heureusement les valeurs familiales à cette époque existaient en lui grâce à sa maman et il est parvenu à faire quelque chose d’utile pour nous sans distinction. Donc avec cette mobilisation des uns et des autres, cela n'est pas un regret pour nous mais plutôt une joie », s’est-il félicité.

A noter que l'auteur feu Capitaine Karifa Traoré est né en 1936 à Tiguibri, un petit village de la Haute Guinée précisément à Siguiri. Au-delà de ses services militaires sous le drapeau national, l’auteur guinéen feu Capitaine Karifa Traoré fut gouverneur de la région administrative de Kankan. Il meut en 2003, laissant derrière lui plusieurs manuscrits non encore édités.

Pour avoir passé un temps avec l’auteur feu Karifa Traoré en prison suite au coup d’Eta du colonel Diarra en 1985, l’actuel président de l’Assemblée Nationale Honorable Amadou Damaro Camara a salué la mémoire de l’auteur qui était un ami à lui et qui, dit-il, possédait des vertus positives.

Ibrahima Sory Camara et Lansana Camara
Pour www.conakrylive.info

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.