Conakry Live
INVITE DU MOIS/ COMMUNIQUE/AVIS
SPORTS/CULTURE
PRESSES NATIONALES

Presse écrite

Forum Hebdo

Horoya

L'indépendant démocrate

La Nouvelle

Le Baobab

Le Défi

Le Populaire

Lynx / Lance

Radios / TV

Espace FM

Gangan

Groupe Diversity Radio/TV

Nostalgie

RTG

Soleil FM

SOCIETE

POLITIQUE : suspension de l’installation des exécutifs locaux pour cause de désorganisation


9/10/2018

L’installation tant attendue des exécutifs élus (élus locaux) a été suspendue lundi par les autorités, à cause de la divergence de vue et d’une désorganisation constatée sur le terrain entre les acteurs politiques, de la majorité présidentielle et de l’opposition.

Huit mois après l’organisation des élections communales et locales en Guinée (le 4 février dernier), force est de constater que dans les communes urbaines et rurales du pays, malgré des alliances politiques ficelées pour contrôler la tête desdites communes, il existe pourtant un certain malentendu entre les potentiels candidats présentés par les partis politiques.

Dans la préfecture de Lola, située au sud du pays à la frontalière avec la Côte D’Ivoire, des affrontements entre partisans de partis politiques pour l’installation du conseil communal ont tourné au drame avec près d’une dizaine de blessés.

A cause du non-respect des accords politiques et des alliances signés entre les partis politiques au moment des élections locales, il existe de nos jours, des vives tensions dans plusieurs localités entre les nouveaux élus qui ambitionnent tous d’occuper la tête des conseils communaux.

Ces élections communales organisées le 4 février de cette année concernaient 342 circonscriptions électorales, réparties entre 304 communes rurales et 38 communes urbaines, y compris la zone spéciale de Conakry.

Les partis politiques de l’opposition qui sont partie prenante des élections à la base désavouent la suspension du processus d’installation des élus locaux qui, depuis huit mois, attendent toujours leur entrée en fonction pour s’impliquer dans le développement à la base en faveurs des populations guinéennes.

Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et chef de file de l’opposition a annoncé lundi la reprise des manifestations et des meetings politiques dans tout le pays, si le gouvernement ne respecte pas le délai nécessaire pour l’installation des élus locaux.

Pour sa part le président du groupe parlementaire du parti de la majorité présidentielle (RPG arc-en-ciel) Honorable Damaro Camara a dit que dans dix jours, le ministère de l’administration du territoire doit pouvoir terminer l’installation des nouveaux maires et présidents de districts récemment élus.

 
 


Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  



 
PARTENAIRES
A--OMVS

Association Guinéenne de la Presse en Ligne

BCRG

CONTRATS MINIERS GUINÉE

D-Laboratoire de Recherche Economique

Éditions Ganndal

Journal "Le Populaire"

Mouna Internet

Radio Soleil Fm 93.5

Xinhua

PARTENAIRES MEDIA
A-Guinée site

Africatime

Afrinews

Allo Conakry

Aujourdhuienguinee.com

Conakry Live

Focus Guinée.com

Guinée Émergence

Guinee matin

Guinée Todays

Guinéeinfomonde

Guineenews.org

Kaloum Presse.com

kibanyiguinee.com

le projecteur guinee

Media Guinée

Nouvelle de Guinée

Portail des Investissements en Guinée

Reporter Guinée

site-Actuaconakry

Tamtam Guinée.com

http://www.invest.gov.gn/


Privé - Espace Clients  Privé - Espace Clients