Conakry Live
INVITE DU MOIS/ COMMUNIQUE/AVIS
SPORTS/CULTURE
PRESSES NATIONALES

Presse écrite

Forum Hebdo

Horoya

L'indépendant démocrate

La Nouvelle

Le Baobab

Le Défi

Le Populaire

Lynx / Lance

Radios / TV

Espace FM

Gangan

Groupe Diversity Radio/TV

Nostalgie

RTG

Soleil FM

SOCIETE

Grève des enseignants: le parquet annonce l’ouverture d’une enquête !


7/3/2017



 Le parquet général de la cour d’appel de Conakry, par la voix de son avocat général Me Yaya Kairaba Kaba a animé une conférence de presse ce lundi 06 mars 2017 pour faire le point sur la situation des évènements liés à la grève des enseignants.

Au cours de la conférence, il a annoncé l’ouverture d’une enquête sur les 48 heures de violences dans la capitale guinéenne, des manifestations qui ont fait(8) huit morts, de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels.

Dans ses explications, l’avocat général Me Kaïraba Kaba, dira « Qu’au total 32 personnes ont été interpelées pour outrage, participation à un attroupement non autorisé, destruction et dégradation d’édifices publics et privés dont 15 enfants déférés au tribunal pour enfant de Kaloum. Et les 17 autres déférés au TPI de Mafanco par la brigade de recherches de Matam.»

Concernant les procédures judiciaires engagées, l’avocat général précisera qu’en ce qui est la procédure de flagrant délit : « Procédure déférée au parquet du TPI Mafanco, vingt et une (21) personnes poursuivies sous les qualifications de participation à un attroupement non autorisé, destruction de biens, coups et blessures, violences et voies de faits. Faits prévus et punis par les articles 627-630-636-223-239 du code pénal. Procédure déférée au parquet du TPI de Dixinn, 11 personnes déférées sous la qualification de troubles graves compromettant la sécurité publique. Faits prévus et punis par l’article 561 du code pénal. Procédure déférée au tribunal pour enfant par le parquet de Dixinn, 4 personnes faisant l’objet de poursuite sous les faits qualifiés de troubles graves compromettant la sécurité publique. Faits prévus et punis par l’article 561 du code pénal ».

Plus loin, il montre que la 2ème procédure qui est celle d’une information judiciaire concerne les cas de décès. « Les huit décès enregistrés à ce jour, ce qui nécessitera l’ouverture d’une information judiciaire, les enquêtes étant en cours. Les différentes autopsies sont déjà réalisées par le médecin légiste, cependant les résultats ne sont pas encore parvenus aux services enquêteurs. Toutefois, ces décès sont dus aux faits qualifiés de: coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner et homicide volontaire. Faits prévus et punis par les articles 206 et 243 du code pénal », a souligné l’avocat Kairaba Kaba.

De son coté, le substitut du procureur par intérim de Dixinn Aly Touré a souligné qu’au cours de ces manifestations, il ya eu usage d’armes à feu par des inconnus. « Nous en sommes surs et nous assumons que l’usage de ces armes à feu ne viennent pas des forces de l’ordre. Nous avons mené des enquêtes qui prouvent que les forces de l’ordre n’utilisent pas des armes à feu pendant les manifestations, c’est pourquoi nous disons l’usage des armes à feu par les inconnus. »

Mahawa Bangoura

666112306

 
 


Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  



 
PARTENAIRES
A--OMVS

Association Guinéenne de la Presse en Ligne

BCRG

CONTRATS MINIERS GUINÉE

D-Laboratoire de Recherche Economique

Éditions Ganndal

Journal "Le Populaire"

Mouna Internet

Radio Soleil Fm 93.5

Xinhua

PARTENAIRES MEDIA
A-Guinée site

Africatime

Afrinews

Allo Conakry

Aujourdhuienguinee.com

Conakry Live

Focus Guinée.com

Guinée Émergence

Guinee matin

Guinée Todays

Guinéeinfomonde

Guineenews.org

Kaloum Presse.com

kibanyiguinee.com

le projecteur guinee

Media Guinée

Nouvelle de Guinée

Portail des Investissements en Guinée

Reporter Guinée

site-Actuaconakry

Tamtam Guinée.com



Privé - Espace Clients  Privé - Espace Clients